113 Rue de Bretagne - St Macaire en Mauges - 49450 Sèvremoine
Tel Fixe : 02.72.77.15.08- Tel Portable : 06.20.58.28.82
fgourdon@amacai.fr

Consommer et préparer l’Açaï

Voyage aux saveurs de l'Amazonie

Comment préparer l’Açaï ?

Notre préparation

La récolte n’est pas évidente. 95% des récoltes se font sur des palmiers sauvages, à la main par des cueilleurs qui grimpent en haut des arbres à la seule force des jambes. Très fragiles, elles sont transportées dans des paniers par bateau jusqu’aux marchés locaux, ou usine de transformation. Comme certains de leurs constituants se dégradent très vite, on transforme les fruits en pulpe juste après la récolte, en extrayant la chair du noyau. 

La transformation en pulpe est un procès simple, mais rigoureux, où les propriétés du fruit, sans conservateur, ni additifs ou colorants ajoutés, restent pratiquement inchangées, grâce au procès rapide de congélation de la pulpe. On le consomme en dehors de ses zones de production uniquement en pulpe congelée, elle ne peut être consommée fraîche que dans les 48 heures suivant sa cueillette.

 


Comment consommer l’Açaï ?

Plats, boissons, sorbets..

Traditionnellement, les baies d’açaï sont consommée par les habitants d’Amazonie comme plat principal sous forme de purée liquide d’un violet intense mélangée avec la farine de manioc (couac) pour accompagner poissons, crevettes ou viande de chasse, et ce depuis des temps pré-colombiens. Ainsi, des sorbets à l’açaï et des collations «énergisantes» appelées Açaí na tigela ont fait leur apparition sur les plages brésiliennes. On le retrouve alors sous la forme de smoothie, ou en « acai bowl ». Sa pulpe congelée est alors mixée avec d’autres fruits pour former un smoothie onctueux, servi dans un bol recouvert de céréales, graines et autres fruits frais. Il peut être consommé au petit-déjeuner, ou à la place d’un repas. Ces produits sont rapidement devenus populaires et favoris auprès des surfeurs, des joueurs de volleyball de plage et des sportifs en général. Cette consommation importante fait partie intégrante des traditions culinaires et thérapeutiques par la population locale. 
Aujourd’hui, on le trouve sur le marché en poudre (extrait sec) obtenue après broyage et séchage à froid du fruit, et en purée surgelée. Ces deux procédés ont permis de développer la culture et l’exportation de l’açaï, dès les années 1980 et 1990Et depuis 2008, les baies sont très appréciées chez les consommateurs résidant aux États-Unis. De plus, rien ne se jette, ses noyaux servent dorénavant comme terreau pour les plantes, mais aussi pour la fabrication de bijoux dans l’artisanat.

Pour mieux connaître l’açaï et commencer votre cure afin de découvrir ses propriétés, et les bienfaits qu’il peut apporter à votre organisme n’hésitez pas à nous contacter par émail ou par téléphone.